Présentation

Le SIA de la Saye, du Galostre et du Lary a été créé en 1978.

Aujourd’hui, il regroupe 26 communes pour une population d'environ 31 000 habitants. Il s’étale sur trois cantons : Guîtres, Fronsac, St-Savin et comprend également la commune de Bussac-Forêt située en Charente-Maritime.

D’un point de vue hydrographique, le territoire du syndicat englobe les trois bassins versants de la Saye, du Galostre et du Lary, soit une superficie totale d’environ 32 000 ha pour un chevelu d’environ 135 kms (cours d’eau et affluents principaux).

logo-sia.jpg


 

Au commencement, c’était la C.A.R.A. (Compagnie d’Aménagement Rural d’Aquitaine) qui assurait la maîtrise d’œuvre ainsi que la maitrise d’ouvrage. Il existait alors des subventions de l’Etat et de l’Agence de l’eau Adour-Garonne. 

En 1993, le syndicat s’est désolidarisé de la C.A.R.A. car la gestion de cet organisme ne correspondait plus avec les attentes du syndicat.

En effet, le SIA voulait mettre en place une gestion plus directe avec un bureau d’étude privé assurant uniquement la maîtrise d’œuvre, ce qui permettait au syndicat de mieux maîtriser les financements en fonction des tranches de travaux. 

Durant ces années d’existence étaient menées des opérations très ponctuelles visant essentiellement à maintenir les ouvrages en bon état (réfections de ponts notamment) et à assurer un bon écoulement de l’eau. 

Depuis quelques années, et grâce à une prise de conscience collective, la notion de gestion durable et intégrée du réseau hydrographique présent sur le territoire du syndicat s’est imposée à l’ensemble des délégués communaux. 

Cette évolution s’est affirmée par la réalisation, en 2006/2007, d’une étude globale des bassins versants de la Saye, du Galostre et du Lary. Cette dernière avait pour objet de réaliser un diagnostic à la fois écologique, économique et social en vue de proposer un programme pluriannuel de gestion. 

Cette démarche marque un changement profond dans la politique d’intervention du Syndicat. Les actions entreprises sont désormais inscrites dans un programme de gestion à la fois durable et intégré. 

Aujourd’hui, le but du syndicat est de réaliser ou faire réaliser toutes études et toutes opérations ayant pour objectifs la gestion globale, concertée et équilibrée des cours d’eau, l’amélioration de la gestion quantitative de la ressource en eau, de la qualité de l’eau, la restauration et la mise en valeur du milieu aquatique, le développement coordonné des activités économiques, agricoles et touristiques. 

Ainsi, à l’issu de l’étude globale de bassin versant réalisée par le bureau d’étude privé Aqua Conseils, un plan de gestion pluriannuel a été approuvé pendant l’été 2007 par le Syndicat. 

Il détaille l’ensemble des interventions prévues pour les cinq années à venir. 

Depuis le 14 mai 2009, un arrêté inter-préfectoral portant Déclaration d’Intérêt Général des travaux relatifs au programme quinquennal de restauration et d’entretien des bassins versants girondins de la Saye, du Galostre et du Lary est en place sur le territoire du syndicat. 

Il permet au syndicat d’intervenir avec des fonds publics sur des propriétés privées. 

Ceci est obligatoire afin de réaliser des travaux. En effet, en vertu de l’article L. 215-14 du Code de l’Environnement, le propriétaire riverain est tenu à un entretien (élagage de la végétation, enlèvement des débris, …) régulier de la rive, en contrepartie des droits de propriété du fond du lit (art. L. 215-2 du Code de l’Environnement).

Cependant, cet entretien nécessite des moyens et du temps pour intervenir. C’est pour cela que depuis quelques années, les rivières sont laissées à l’abandon et de véritables problèmes se posent : souci de sécurité publique (inondations), souci de préservation du patrimoine naturel, etc… 

Ainsi, l’article L 430-1 du Code de l’Environnement stipule que « la préservation des milieux aquatiques et la protection du patrimoine piscicole sont d’intérêt général ».

C’est pour cette raison que le syndicat peut se substituer aux propriétaires afin de réaliser l’entretien nécessaire des cours d’eau présents sur son territoire. 

Pour mener à bien le plan quinquennal de gestion, le Syndicat s’est doté d’un technicien rivière depuis novembre 2007 afin d’assurer la mise en place de ce programme.

Prsentation Syndicat Présentation Syndicat

 

Date de dernière mise à jour : 14/04/2014